Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

27 janvier 2007 6 27 /01 /janvier /2007 11:10

LES THERMES PUBLICS DE SUDOLPHOR

 Les thermes publics sont situés au nord, dans la première enceinte, dans un quartier plutôt aisé puisqu'ils se situent entre le palais des Conseillers et tous les bâtiments administratifs qui sont proches, et le quartier des étudiants. Ils se trouvent sur la rue principale reliant les deux lieux. Il s'agit d'un bâtiment énorme, surmonté d'un dôme titanesque. De plus petits bâtiments lui sont adossés, eux aussi surmontés de dômes moins grands, mais restant impressionnants. Certains disent qu'il s'agit d'une ville dans la ville. Devant le therme, une façade massive avec plusieurs portes volumineuses, une esplanade devant ornée de statues représentant des personnages mythologiques. L'ensemble est si massif qu'il occupe la superficie de plusieurs pattés de maisons. Sur les côtés des thermes ont trouve des immeubles qui semblent être réservés au personnel. Mais on ne peut y accéder. Ainsi le therme peut vivre en autarcie dit-on. Il y aurait derrière des ruelles, des logements, voir même des magasins. Si on contourne le bâtiment on constate effectivement que des rues et ruelles sont murées lorsqu'elles passent à l'arrière des thermes. "C'est pour protéger les donzelles des élans masculins" peut-on entendre dire. Des portes protégées de certaines ruelles laissent entrer les chariots pour l'approvisionnement. Devant les thermes, sur l'esplanade, règne une intense activité : marchands, nobles, magistrats, hommes (ou femmes) du commun, soldats, diplomates, tous déambulent, entrent et sortent, ou simplement admire les lieux de l'esplanade en façade.

Deux des cinq portes en façade sont en libre accès. L'essentiel des thermes est effectivement gratuit. Le peuple entier, à condition d'être correct, peut accéder à toute la chaîne classique des services offerts par les thermes (chaîne du chaud, froid....). Deux autres des portes mènent à des espaces plus sélectifs, et l'on doit payer au moins 20 pièces d'or pour y entrer (laissant donc 95% de la population, ou presque, à la porte). On dit qu'il s'agit de salles privées, où les nymphes de paradis officient, chantent, dansent, récitent des poèmes, ou plus. La monumentale porte centrale est elle fermée, bien qu'une petite porte (1 mètre sur 2) puisse être ouverte sur l'un des battants (5 mètres de haut, deux de large). Il n'y a pas grand monde qui passe par là. Les thermes sont constamment visités, et la foule s'y presse sans discontinu toute la journée.

 http://sudolphor.over-blog.com/photo-296955-thermes-publics-de-sudolphor_jpg.html

TArifs normaux : gratuité.

Casiers pour ranger les affaires : 1 pa

Tarifs des deux portes "nobles ": 20 PO

Porte centrale : tarif non précisé.

Thermes privés et individuels : non précisé.

 http://sudolphor.over-blog.com/photo-296955-bains-prives-aux-thermes-de-sudolphor_jpg.html

Derrière les thermes publics, dans le bâtiment principal, on trouve une vaste cours intérieure entourée d'allées ombragées, de jardins, de bâtiments secondaires (arrière plan dessin 1) qui ne sont accessibles que de l'intérieur, par cette cours. Des bassins extérieurs. On peut y accéder quasiment librement, à condition de montrer patte blanches. Ce lieux mènent à d'autres bâtiments.

 http://sudolphor.over-blog.com/photo-296955-interieur-des-thermes-de-sudolphor_jpg.html

A partir de ces jardins, autour de la cours intérieure (visible tout au fond du deuxième dessin) on trouve de petits thermes secondaires. Ceux-ci ne sont pas publics et sont souvent gardés. Ils peuvent être loués, à l'année souvent, ou même totalement privés, appartenant à des exploitants ou même à de riches nobles ou magistrats. Certains peuvent appartenir à des courtisanes, mais c'est extrêmement rare, et recherché. Ils possèdent parfois leur propre personnel. On trouve même l'ancien harem de la ville, aujourd'hui fermé.

 http://sudolphor.over-blog.com/photo-296955-jardins-des-thermes-publics-de-sudolphor_jpg.html

On trouve, ou plutôt on peut se faire guider, vers des lieux isolés et peu accessibles. Des salles discrètes, souvent souterraines. On dit que là dessous se créent et se brisent des alliances entre grands, discrètement, à l'écart de tout regard. On trouve ce type de salles à d'autres endroits dans la ville, mais avec moi de richesse, moins de protection.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by le Maître du Jeu - dans lieux de Sudolphor
commenter cet article

commentaires