Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

4 août 2008 1 04 /08 /août /2008 11:18

Le Dragon Bleu est recommandé et recommandable. Il est tenu par Taillault Lestepied, un hobbit débonnaire et jovial, et sa fille adoptive Tanya, dont les chants et la beauté enjolivent des repas de premiers ordres. Tanya est une jeune demi-elfe, qui accompagne subliment ses chants de sa mandoline.

Outre le vin de sauge et l'hypocrasse, la maison c'est fait une solide réputation dans la fabrication de tartes.
On y mange le saucisson chaud aux pistaches, le fromage de Clon et on y boit du chocolat chaud avec une galette.



link

 

Repost 0
Published by Lomnbémnécos fils d'Arioviste - dans la baronnie de Triboire
commenter cet article
8 septembre 2007 6 08 /09 /septembre /2007 09:57

Le sanctuaire de celui qui ne se perd pas

 

 

 

Deux personnes armées d'épée à deux mains et revêtues d'une robe brune, coiffées d'un casque gaulois, sont postées de part et d'autre l'entrée du bâtiment de bois carré.

L'entrée est couverte par une poutre sur laquelle se trouve plusieurs crânes humains plus ou moisn frais. Au pied de ce mur de rondins de bois, qui forment un rempart, se trouvent un fossé rempli d'ossement et d'objets divers. Des armes et des armures sont suspendues aux rondins de bois.

A l’intérieur de cet espace se trouve une bâtisse de bois et un préau entouré de statues.

Là se trouve le centre religieux de la communauté. Outre un potier vivent et travaillent ici le gutuaer et ses acolytes, plusieurs jeunes femmes et deux jeunes hommes en toges blanches.
Repost 0
Published by Lomnbémnécos fils d'Arioviste - dans la baronnie de Triboire
commenter cet article
16 août 2007 4 16 /08 /août /2007 19:28

Justine est le dernier enfant du baron Tigusse Baselande de Trencavel.

En 1365, Justine de Trencavel, alors âgée de 14 ans, suite à la divine inspiration, relève l’Ordre de son ancêtre, l'Ordo Sanctis. Devenue Grand Maîstre, elle obtient de son père, Tigusse, d’habiter le Mât d’Argent avec l’aide de 15 paysans et leurs familles, venus se réfugier dans la baronnie.

Justine entre dans la caste des guerriers divin de Heaume en 1367 et de retour au Mât d’Argent, en 1368, avec plusieurs compagnons d’armes et jeunes personnes conquis par sa ferveur, refonde l’Ordo Sanctis, Heaum Déus Militia, le jour anniversaire de la bataille des Ossements, en 1369.

Très rapidement son aura, son charisme et sa foi la rendent populaire et lui attire un grand nombre de fidèle, fuyant l’instabilité de la Guerre des Avatars et l’alliance de Thay et de Mulmastre.

Bien que Grand Maître de l'Ordre, Sainte Justine s'occupe aussi beaucoup de diplomatie et de relations extérieures. Récemment, au début de l'année 1373, elle envoie une maisnie de l'Ordre fonder une maisonnée à Sudolphor.

Très occupée, elle trouve toutefois, toujours le temps d'accorder des entretiens et d'écouter les doléances de ceux qui se présentent à elle et accueille toujours avec charité et bienfaisance ceux des paysans, journaliers et pauvres fuyant l'Est pour s'installer dans la baronnie.

Elle ne sort que très rarement et aucune image connue d'elle existe hormis ce dessin naïf gravé sur les murs de l'église de Triboire. Se déplaçant rarement, elle est toujours précédée de ses couleurs.

http://sudolphor.over-blog.com/photo-307236-sainte-justine_jpg.html

Repost 0
Published by Lomnbémnécos fils d'Arioviste - dans la baronnie de Triboire
commenter cet article
16 juillet 2007 1 16 /07 /juillet /2007 19:57
Buregard Tilane est un homme d'un cinquantaine d'années, moyennement grand aux cheveux longs tombant sur une armure, une éspée bastarde bastarde à la hanche. Seigneur de guerre, il commande la garnison de Triboire et du château comtal. Gens d'arme du baron, il porte les armoiries des Trencavel sur son escu ainsi qu'un lion avec des griffes symbole de son courage et de sa fidélité.
Repost 0
Published by Lomnbémnécos fils d'Arioviste - dans la baronnie de Triboire
commenter cet article
4 mai 2007 5 04 /05 /mai /2007 18:32

LA MILICE URBAINE DE TRIBOIRE

La milice urbaine de Triboire est organisée en trois compagnies, deux de fantassins et une de légers avec une baliste. Elle est composée d'hommes expérimentés. Les fantassins sont armés de fauchars et de dague, protégés par une salade, une cotte de maille et des jambières.Certains se sont achetés des épées longues ou des bastardes. Les fantassins légers ont un arc court et une épée longue. Ils sont protégés par une armure de cuir clouté.

fantassin lourd

Repost 0
Published by Lomnbémnécos fils d'Arioviste - dans la baronnie de Triboire
commenter cet article
3 mars 2007 6 03 /03 /mars /2007 10:41

Le Gutuaer

 

 

 

Le gutuaer est le prêtre du village opidum Ambaris. Druide, il est le seul, avec ses aides, à pouvoir prononcer le nom des Dieux. Tatoué sur tout le corps, le Gutuaer, druide reconnu, sage, puissant et d'une neutralité absolue, officie autour d’un if, arbre sacré. Le Gutuaer actuel d’Ambaris est la druidesse Sémiramis.

Les cérémonies en l’honneur des Dieux, Sylvanus, Mailiki et surtout Gwaeron Bourasque.

Gwaeron possède quelques autels éparpillés dans la Haute-forêt et à Cormanthor, mais aucun temple digne de ce nom. Il n’existe pas d’Église de Gwaeron distincte de celle de Mailikki, d’autant que l’existence de son culte est peu connue en dehors des rangs des rôdeurs du Nord. En fait, la plupart des temples de la Dame des Forêts du Nord renferment un petit autel consacré au Maître du Pistage. Son autel le plus connu se situe au centre de la nécropole d’Ambaris, dont le Gutuaer est le gardien, ainsi que de son bosquet, au pied du Mât d’Argent.

 

 

Les disciples de Gwaeron, connus sous le nom des arpenteurs de la voie du silence, oeuvrent dans le but de limiter le nombre de trolls, d’orques et autres humanoïdes dans le Nord, mais également pour s’opposer aux fidèles de Malar. Beaucoup des guerriers d’Ambaris ont adopté Gwaeron comme dieu protecteur, alors que Saint-Kadou leur promet une gloire éternelle.

 

 

 

Pour obtenir les bontés de Gwaeron Bourrasque, ses druides le prient au crépuscule, lorsque de nombreux animaux sauvages émergent de leur antre pour fourrager ou se mettre en chasse. Les fidèles n’observent pas d’autres jours sacrés que ceux que de Mailikki. Après une traque couronnée de succès, ceux qui invoquent le nom de Gwaeron doivent laisser derrière eux un cercle composé de six empreintes réalisées à l’aide du pied droit, le talon de chacune devant effleurer les autres alors que les doigts de pied s’ouvrent vers l’extérieur. Au pied du Mât d’Argent, une cérémonie secrète lui est consacrée une fois par an par le Gutuaer durant 2 jours et 2 nuits.
Repost 0
Published by Lomnbémnécos fils d'Arioviste - dans la baronnie de Triboire
commenter cet article
17 février 2007 6 17 /02 /février /2007 15:11

Gwaeron bourrasque

 

Dieu Cornut d’Ambaris

 

"Maître du pistage, Celui qui ne se perd jamais."

 

 

 

Demi-dieu,Gwaeron Bourrasque est le discret et solitaire protecteur des rôdeurs du Nord. Il a toujours l’apparence d’un humain, aussi grand qu’impressionnant, au torse nu, à la longue barbe et aux cheveux blancs. Taciturne et rarement courroucé, le Maître du Pistage montre l’exemple en actes plutôt qu’en paroles. En outre, une fois entamée, sa rage ne connaît pas de limites. Il méprise les trolls et les pourchasse régulièrement à travers les landes Éternelles. Bien que Gwaeron soit grandement respecté parmi les rôdeurs actifs dans le Nord, son culte relève davantage de l’émulation que de la vénération.

 

Il y a des siècles de cela, alors qu’il était encore mortel, le rôdeur Gwaeron parcourait le Nord et dormait dans un bosquet d’arbres s’élevant à l’ouest de la ville de Triboire. On appelait cet endroit la Torpeur de Gwaeron. Le Maître du Pistage sert Mailikki, aux côtés de Lurue et de Shiallia, apprenant aux rôdeurs à déchiffrer les signes de la forêt. Il a conclu des alliances avec les dieux des panthéons elfes, gnomes et halfelins dont les attributions correspondent le mieux à celles de Mailikki, de Sylvanus et aux siennes. Il s’oppose à Malar le Seigneur Bestial. Etant donné que ses fidèles sont peu nombreux et proches de ceux de Mailikki, il risque de devenir un aspect de la Reine de la Forêt ou une proie de Malar s’il n’y prend garde.

 

La Torpeur de Gwaeron se trouve, perdu, au pied de la forteresse du Mât d’Argent, siège militaire et religieux de l’Ordéus Sanctifer Régénérat. Il est sous la protection du Gutuaer d’Ambaris.

 

 

 

Attribution :
      Puissance mineure au service de Maïlikki, Gwaeron est également connu sous le nom de Pisteur ; il représente la capacité des rôdeurs à pister et comprendre les signes de la forêt. Il agit en tant qu'intermédiaire de Maïlikki auprès des mortels du Nord. On le représente généralement comme un homme grand et musclé, doté d'une longue barbe et de cheveux blancs qui volent au vent.
   Les êtres intelligents peuvent vivre en harmonie avec la nature sans qu’il soit nécessaire d’anéantir l’une au profit des autres. Embrassez la nature et ne la craignez pas. La voie de la nature est la voie du Bien. Maintenez l’équilibre et découvrez les us cachés de la vie, mais attachez-vous à l’aspect positif et bienveillant de la nature. Ne permettez pas que l’on abatte les arbres ou que l’on incendie les forêts sans raison. Ne faites qu’un avec la forêt, apprenez à Votre prochain à en faire de même et punissez ou terrassez ceux qui chassent par plaisir ou se livrent à des actes de cruauté à l’encontre des animaux.

 

 

 

Adeptes :
      Gwaeron possède quelques autels éparpillés dans la Haute-forêt et à Cormanthor, mais aucun temple digne de ce nom. Il n’existe pas d’Église de Gwaeron distincte de celle de Mailikki, d’autant que l’existence de son culte est peu connue en dehors des rangs des rôdeurs du Nord. En fait, la plupart des temples de la Dame des Forêts du Nord renferment un petit autel consacré au Maître du Pistage. Son autel le plus connu se situe au centre de la nécropole d’Ambaris. Les disciples de Gwaeron, connus sous le nom des arpenteurs de la voie du silence, oeuvrent dans le but de limiter le nombre de trolls, d’orques et autres humanoïdes dans le Nord, mais également pour s’opposer aux fidèles de Malar.

 

Les prêtres et les druides de Gwaeron Bourrasque prient pour obtenir leurs sorts au crépuscule, lorsque de nombreux animaux sauvages émergent de leur antre pour fourrager ou se mettre en chasse, Les fidèles n’observent pas d’autres jours sacrés que ceux que célèbre Mailikki. Après une traque couronnée de succès, ceux qui invoquent le nom de Gwaeron doivent laisser derrière eux un cercle composé de six empreintes réalisées à l’aide du pied droit, le talon de chacune devant effleurer les autres alors que les doigts de pied s’ouvrent vers l’extérieur.

 

 

 

Alignement : Neutre bon.

 

Domaines : Bien, Connaissance, Faune, Flore, Voyage.

 

Arme : Epée à deux mains.

 

Repost 0
Published by Lomnbémnécos fils d'Arioviste - dans la baronnie de Triboire
commenter cet article
17 février 2007 6 17 /02 /février /2007 14:03

Taverne de Celui qui ne se Perd Jamais.


Le patron est Benoît VentreVert. Ce brave homme, est un hobbit d'apparence d'une quarantaine d'années, roux. Bien ventru, il porte sous son tablier, une chemise vert sapin qui ne cache pas son ventre sortant de ses braies vert amade. A sa ceinture, outre une aumonière et un couteau de chasse, pendent une bourse et une paire de ciseaux.


L'establissement, tout en longueur, est un bâtiment sans étage, de bois reposant sur des fondations de gallets.
A l'intérieur, un grand comptoir fait de tonneaux, longe le mur du fond dans la moitié gauche de la longueur. En face du comptoir se trouve plusieurs tables, de divers format.

On peut y boire et y manger.

vin de sauge : 5 pa le litre

vin doux de mûres : 1 po le litre

de l'hypocret : 1 pa le listre

de la bière pur malt de houblon : 2 pa le litre

de la bière de soldat : 7 pc le litre

du civet de porc des bois : 4 pa la portion

du poulet roti : 9 pc la portion

du pigeon aux baies : 2 pa le pigeon

des légumes : 3 pc la portion


Dans la partie droite se trouve des étales et des rayonnages d'une boutique ou l'on trouve de tout, sauf des armes, des vêtements et des porteries, fabriqués et vendus par les artisans du village. On trouve ici des fourrures, des os, de l'équipement d'occasion.

Repost 0
Published by Lomnbémnécos fils d'Arioviste - dans la baronnie de Triboire
commenter cet article
27 janvier 2007 6 27 /01 /janvier /2007 11:07

Le village-opidum d’Ambaris

Baronnie de Trencavel, Eauprofonde

             Ambaris, dit Beaurefuge en langage des marchands, reste, à une journée au sud-est de Triboire, un village-opidum, surplombant la forêt des Malices et une plaine fertile où l’agriculture et l’élevage y sont présents. 

 

Il est gouverné par le defensor civitatis Arioviste, fils de Salmidanach, guerrier redoutable et renommé, avec la druidesse Sémiramis, fille de la Nature, révélée et impitoyable. Ce village regroupe 35 feux. Le chef de la garde est Convictoclave, rude guerrier connu pour ses rages.

Si l’essentiel de l’activité est l’agriculture, la chasse, la pêche et la guerre font aussi parties des opérations courantes menées par les hommes du village, tandis que les femmes tissent et cousent. On y trouve un petit comptoir qui fait aussi taverne. Il est tenu par Benoît Ventrevert.

 

Tous les ans, à Henven, les villageois font une grande fête en l’honneur de Saint Kadou, le patron des soldats. Cette fête réunie les habitants de la baronnie et leurs seigneurs. Lors de cette fête, un bélier y est sacrifié pour la fertilité de la Terre. Cette fête est aussi un moment important sacrant l’entente des deux communautés et leur seigneur, le baron de Trencavel. Avant l’arrivée de Sémiramis, la prêtresse de Goibniu, Boadicaë la Folle, sacrifiait un être humain. Depuis sont départ et sa prise de pouvoir dans une des trois cités indépendantes au sud de Amn, la violence et le brutalité jusqu’alors innérante aux guerriers du village s’atténua. Lors de cette fête d’Henven, les convives, après avoir apprécié le bœuf en guise de venaison d’ours et du veau contrefaisant l’esturgeon, se réunissent dans une grande corolle où les noms glorieux des Trencavel et des brenns dAmbaris sont scandés.

Dans le bois des Tectosages, à la lisière du village et de la forêt des Malices, on raconte que les soirs de pleines lunes, ceux où les loups chantent et hurlent aux étoiles, un jeune homme, très beau, parcoure ces bois, nue comme un nouveau né, chantant et dansant pour conjurer le mauvais sort que pourraient jeter ces soirs là la Lune sur les âmes égarées.
Repost 0
Published by Lomnbémnécos fils d'Arioviste - dans la baronnie de Triboire
commenter cet article