Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

30 juin 2007 6 30 /06 /juin /2007 12:49

Kossuth est la "divinité tutélaire des créatures du Feu élémentaire et des personnes fascinées par la danse énigmatique et la force destructive des flammes [...]". Son culte connait une progression à "un rythme que certains trouvent inquiétant" et recrute "activement auprès des pauvres et des déshérités, offrant un programme de progression basé sur le dénit de soi. Les nouvelles recrues adoptent un style de vie ascétique". Il "fait preuve d'un enthousiasme (...] à accueillir les novices".

"Les prêtres de Kossuth choisissent le lever du soleil ou son zénith pour prier. Leur religion dicte que la flamme sacrée provient du sud, et ils procèdent donc à toutes leurs cérémonies et rituels en faisant face à cette direction [...] allumant d'immenses feux de joie et font de grands sacrifices".

"Le feu et la pureté ne sont qu'une seule et même chose. La fumée est produite par l'air qui est jaloux du feu".

 

 

 

 

 

Une tour élancée, aux formes à la fois gracieuse et "piquante" se dresse un peu au nord de la Vinasserie, sur le rivage, face au détroit. Le temple de Kossuth est en milieu rural, au delà de la Vinasserie. Dressée au bord de l'eau, elle est construite sur un amas rocheux, un peu en hauteur, surplombant le détroit d'une petite hauteur : plus en escarpement qu'une falaise. En dessous, une mince plage rocailleuse.

Elle a trois étages (au vu des fenêtre du moins) avec au sommet un bulbe où se découpent de larges ouvertures par lesquelles on voit constamment une flamme briller, sans dégager de fumée. L'ensemble est blanc, avec des décorations oranges et jaunes. A coté, un bâtiment rond au toit en forme de dôme repossant sur une colonnade circulaire. Ce bâtiment rond est lui même appuyé sur une logis plus bas, de deux étages, servant sans doute d'habitation et de dépendances au lieu de culte. Des brasiers sont en permanence allumés sur l'enceinte, et aux terrasses des étages de la tour. Un autre feu brûle au centre du bâtiment rond.

La tour est entourée d'une petite enceinte percée d'une entrée principale donnant face son entrée. Par cette première enceinte, en contournant la tour, on entre dans une enceinte annexe, plus basse, entourant les deux autres bâtiments.

Aux alentours, un petit village de huttes et de baraquements de fortune accueille des vagabonds et des membres secondaires du culte. Devant chacune, un brasero brûle presque tout le temps. Un petit enclos sert à parquer des animaux de fermes, des moutons entre autre et quelques volailles, pour le quotidien du temple.

Au dessus de la petite plage, un rocher sert de lieu d'incinération des fidèles. On y voit un bûcher, dressé sur ce rocher, face au Nord (Lac de VApeur).

Mis à part quelques prêtres vêtus de manière ostentatoire, les personnes présentes sont plutôt des gens de petite fortune, ou ayant renoncé à elle. Il semble que la plupart soit plus proches du monachisme que de la prêtrise. Non loin, on trouve bon nombre de mendiants, sans aveux, pauvres, ou petites gens.

Partager cet article

Repost 0
Published by Lomnbémnécos fils d'Arioviste - dans lieux de Sudolphor
commenter cet article

commentaires